FRANZ BECKENBAUER joue le catenaccio à son retour des USA.


A l'aube de la saison 1980-81, Franz Beckenbauer prépare son retour en Bundesliga, au Hambourg SV, club pour lequel il a signé un contrat de deux années après son exil doré à New-York et au Cosmos pour faire la promotion du soccer aux States. Si son come-back en Allemagne est très attendu par les supporters, ils ne sont pas les seuls à attendre de pied ferme le Kaiser. Le fisc allemand a en effet un oeil très avisé sur le portefeuille de l'ex-capitaine de la Mannschaft. Faut dire qu'en plus de ses émoluments de joueur sous contrat, l'ancien défenseur du Bayern a négocié quelques primes en sus fournies par le sponsor du club (BP comme Bon Point) et la marque qui l'équipe, laquelle l'emploiera une fois sa carrière achevée. En gros, y a de la pépète chez les Beckenbauer et il veut pas trop la lâcher comme ça. Pas flippé pour un sou, Kaiser Franz envisage alors d'adopter la nationalité suisse, pays d'accueil de sa famille depuis son départ des USA. Dans la patrie des coffres-forts à double verrou, Beckenbauer joue plus que jamais la défense en zone (protégée par les taxes) pour préserver son but: l'argent.

Beckenbauer à Hambourg. Pour l'amour du maillot ou de la maille ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire