HOLIDAYS IN THE SUN. Albert Gemmrich.


Interviewé dans Football Magazine pour son numéro de rentrée (septembre 1977), Albert Gemmrich dévoile sa passion pour les vacances en altitude. L'air y est frais, l'endroit idéal pour se refaire une petite santé avant le début du championnat. « Je suis allé passer des vacances en Autriche, au-dessus d'Innsbrück près du lieu de la dernière descente olympique » lâche l'attaquant international à un auditoire interdit par l'annonce. Pourtant que la montagne est belle insiste le Strabourgeois, nouvel adepte du gros bol d'air, une méthode chère à son coéquipier Heinz Schilcher, milieu autrichien passé par l'Ajax et Nîmes Olympique. « J'étais avec Schilcher qui m'a fait visiter son pays » claironne l'Alsacien trop content d'avoir un nouveau copain, saisi par la beauté majestueuse du panorama. « La nature était merveilleuse, l'air vif. J'ai fait de longues marches en pleine nature. Quand je rentrais, je mangeais comme quatre et la nuit je dormais, dormais... Dix heures parfois ! » Albert Gemmrich découvre la vie de montagnard, une vie austère éclairée par les petits plaisirs de la journée, en gros bouffe et dodo. On en oublierait presque les kilos superflus. « J'ai peut-être pris des kilos encore que la marche a conservé ma forme », se défend Gemmrich solide comme un bûcheron des Alpes, qui conclut en tapant du poing sur sa jolie table en bois, un souvenir du pays : « Mais ces kilos-là sont faciles à perdre ». Et d'un coup, comme touché par la grâce ou bien des voix venues de la cime d'un sapin, en bon dribbleur Albert détourne le sujet vers la politique. Tel un renard des surfaces qui sent le but, Gemmrich sent aussi les affres d'un futur changement climatique. Le Strasbourgeois veut devenir un citoyen responsable, respectueux de la planète. « On parle beaucoup d'écologie et de retour à la nature. Eh bien, je crois que j'ai été dans le vent ces dernières vacances ! » Là, Albert sort la bouteille de Schnaps, encore un souvenir de vacances, et se lance dans une longue tirade sur les bienfaits de l'alcool de prunes.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire