Le dico argot-foot du professeur Migeon. (part 1).


Gérard Migeon traîne une drôle de réputation sur un terrain. Considéré comme un cave dans ses bois, le prince de la toile est un cador des vestiaires. Un fondu de la langue française qui travaille à la craie. « La Mige », son surnom dans la famille du ballon rond, connaît tout des rouages du football: ses vertus, ses vices et les petites formules qui fleurissent au ras du gazon. Le « Titi parisien » de Longjumeau décrypte et flingue le dictionnaire du foot, celui du temps des grandes heures, sur le tableau noir. Avec sa gouaille et sa moustache malhonnête, notre fine gâchette prend la plume et passe au vitriol les expressions du milieu. Et faut reconnaître, c'est du brutal ! Avis aux non-initiés.

ALLUMER:
Enerver l'adversaire, essayer de lui faire perdre son sang-froid. Synonymes: brancher, chambrer.
  • « Si tu continues d'attaquer l'intégrité de ma maman et de ma soeur, tu vas finir par allumer la flamme qui brûle en moi ». (Zidane à Materazzi).
  • « Allumer le feu ». (Johnny au Parc des Princes).
Le cas en image.
« On t'avait bien dit que l'arbitre n'était pas trop branché par tes vannes de cul sur sa femme ».
- Claude Papi à Dario Grava. Bastia-Nice. Coupe de France 1976 -

2 commentaires:

  1. Cest pas toi le cave dans les buts , cave de quoi il gagne la coupe en 76 , titulaire indiscutable a marseille , pre selectioner en equipe de france fatigué va ! Allez encoez un qui comprend rien au football !

    RépondreSupprimer
  2. Ouais si tu veux, et allez Paris aussi tiens...

    RépondreSupprimer