HOLIDAYS IN THE SUN. Jairzinho.


En vacances, on oublie le short et on porte le maillot de bain bariolé Copacabana - serré pour mettre en valeur le paquet - chez Jairzinho, l'attaquant brésilien avec une plastique de Big Jim. Jair foule le sable chaud en toute décontraction comme il le fait sur le pré durant la saison. La coupe de cheveux qui ne bouge pas d'un poil, comme celle de Big Jim quand on la tourne, et une classe naturelle dans une posture qui renvoie à l'image du dragueur des plages reniflant sa future proie. Le peigne dans le slip en moins. Pas besoin. Jair assume ses racines afro et compte bien profiter de la saison estivale, pose à l'appui, pour inscrire d'autres lignes à son tableau de chasse en jouant sur un physique d'Apollon. Des conquêtes non-retenues dans les stats officielles du joueur. Mieux vaut jeter un oeil sur le carnet d'adresses du Carioca bodybuildé à l'inter-saison. Gol do Brasil. Disons plutôt nana bien gaulée sur le grill. « Bah c'est l'été, c'est bonheur, c'est la fête ». Heu, du slip tu veux dire Jair. Sinon, encore un peu d'huile sur les pectoraux mec ?

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire